Versions étrangères

Ville de Thann

Vous êtes dans : Accueil > Cadre de vie > Transport et circulation > Le tram-train > Présentation

Présentation

En projet depuis le début du siècle, le tram-train arrive enfin en gare de Thann ce dimanche 12 décembre 2010, après une inauguration officielle le samedi 11, en présence de nombreuses personnalités politiques.

 

Ce tram-train, le premier de France, s’est inspiré de ce qui avait été réalisé à Karlsruhe en Allemagne, un exemple qui s’est révélé être une réussite pérenne. “A la fin des années 90, face aux problèmes de circulation dans la vallée de la Thur, on a fait une étude et on a constaté que 80 % du trafic était du trafic interne”, rappelle Carole Bernardy, chargée de mission transports à la Région Alsace. “Du coup, les solutions privilégiées étaient de courtes déviations routières et un transport collectif plus performant. L’exemple du tram-train de Karlsruhe nous a convaincus car, étant donné qu’il y a beaucoup de communes rapprochées les unes des autres, l’idée d’un tram était plus pertinente que celle du train.”

Aujourd’hui, ça y est, après maintes discussions et négociations, après des travaux d’aménagement en tous genres, après la création de nouvelles gares, le tram-train s’arrête à Thann. On en connaît les horaires et les tarifs, on en connaît les enjeux, et il va très vite faire partie de notre quotidien !

Déjà, nos petites habitudes ont été changées en ce qui concerne le plan de circulation. La Ville, de son côté, s’est engagée dans la sécurisation des traversées piétonnes de la RN 66 et dans un nouveau plan de circulation. Une entrée de ville a été supprimée rue Kléber afin de créer une triple voie à sens unique au niveau du feu avec la RN66. La sortie du centre-ville s’en trouve ainsi améliorée,

d’autant qu’une flèche clignotante permet de prendre la direction de la vallée lorsque les passages à niveau sont fermés.

Pour accéder à la place Joffre, ainsi que pour en sortir, il est désormais possible de passer par la rue Joffre, à droite du bâtiment administratif de la mairie. Ici, un nouveau feu a été installé afin de sécuriser l’accès à la RN66. Une détection au sol déclenche le feu vert en cas de présence de véhicules.

Il est possible de tourner à droite ou à gauche. Attention toutefois, la rue n’étant pas à sens unique, il convient de rester sur une seule file. La Ville a également fait réaliser des travaux pour améliorer la sécurité des piétons avec des zones d’attente, des barrières, des terre-pleins. Un bouton d’appel permet de déclencher les feux de circulation et de traverser la RN en sécurité. Un système avec télécommande permet aux malvoyants d’être alertés (s’adresser au Service social de la Ville pour en disposer), et les pentes sur les trottoirs ont été étudiées pour faciliter la vie des personnes à mobilité réduite.

 

Des feux et des aménagements similaires ont été implantés rue des Remparts et rue Humberger. A hauteur de ce feu, le tourne-à-gauche en direction de la rue Humberger a été supprimé. Du côté de la station Saint-Jacques, le passage piéton a été sécurisé, notamment pour les élèves du LEP.

 

Concernant la RN66, elle a connu quelques changements cet été, le plus notable et le plus agréable étant la réhabilitation de l’enrobé par les services de l’Etat, depuis la rue des Tirailleurs marocains, jusqu’à la rue Jeanne d’Arc. Dans le sens Saint-Amarin / Mulhouse, la RN66 a été réduite à une voie à hauteur de la station de tram-train Thann centre, et le tourne-à-gauche vers la rue du 7 août a été clairement délimité. Les trottoirs et l’éclairage public ont été modifiés. Au total, les travaux sur la RN66 auront coûté 670 000 € HT, avec une participation de 250 000 € du Conseil régional, 106 000 € de Réseau ferré de France, 35 000 € du Conseil général et 100 000 € de la Communauté de communes du Pays de Thann.

L’arrêt Saint-Jacques dessert le quartier du même nom, le lycée professionnel et l’hôpital. La gare, récemment rénovée, est plutôt destinée aux habitants des quartiers sud et aux cyclistes qui y trouvent un abri sécurisé. Et puis il y a cette nouvelle station, créée spécialement pour l’arrivée du tram-train. L’arrêt Thann-centre est quant à lui une porte sur le centre-ville, ses commerces, ses services, ses écoles, mais aussi les quartiers du Steinby et du Kattenbach. Il sera aussi un endroit privilégié pour tous ceux qui viennent d’un peu plus loin en voiture et qui utiliseront le parking du centre, situé à deux pas et dont l’accès est parfaitement sécurisé, pour stationner toute la journée. La SNCF a pris en charge la création du quai et son éclairage, le mobilier, la réalisation d’un mur séparant l’arrêt du trottoir et les travaux de sécurisation du passage à niveau, pour un coût total d’environ 120 000 € HT.

Dans sa globalité, le chantier a été réalisé sans souci majeur, les délais et le budget prévisionnel ont été respectés. Il ne reste plus au tram-train qu’à faire son apparition dans les trois stations thannoises et à se faire adopter par la population !

Partager cette page sur

  • Générer en PDF
  • Haut de page

eZ Publish - © Citéo - Inovagora